Brexit : la France se met à l’anglais…

Brexit : la France se met à l’anglais pour attirer les entreprises britanniques

L’administration française acceptera désormais les documents en anglais pour enregistrer des sociétés dans l’Hexagone. Une tentative flagrante pour inciter les entreprises britanniques à traverser la Manche avant le Brexit, note le Financial Times.

“Venez à Paris, nous parlons anglais” : c’est le message que souhaitent envoyer les autorités financières françaises aux sociétés actuellement implantées en Grande-Bretagne, dans la perspective d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne,écrit le Financial Times.

Le quotidien londonien rapporte que les régulateurs de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et de la Banque de France ont annoncé mercredi 28 septembre qu’ils veulent “simplifier le processus souvent laborieux d’enregistrement d’une entreprise financière” dans le contexte du vote sur le Brexit. La bureaucratie à la française assouplit donc un peu ses règles, relève le quotidien, qui voit là “une tentative flagrante pour attirer les entreprises de l’autre côté de la Manche”.  

Economie : la galère du Brexit a commencé

Désormais, les autorités françaises accepteront d’enregistrer des créations d’entreprise à partir de documents rédigés en anglais – une notice d’explication en anglais est même disponible, s’étonne le journal britannique. De plus, les sociétés financières britanniques pourront même demander une “pré-autorisation” pour déménager en France en deux semaines seulement.

“Malgré une histoire ambivalente avec la grande finance, le gouvernement français semble avoir été vite séduit par l’idée d’attirer des emplois financiers depuis Londres, alors que la croissance du pays reste obstinément faible et que le taux de chômage avoisine les 10 %”, conclut le Financial Times.

Reste à former correctement nos fonctionnaires à l’anglais des affaires !

Paris-londres

Source : https://www.ft.com/content/07d81e34-859c-11e6-8897-2359a58ac7a5?siteedition=intl#axzz4LXHpbyWO